mardi 20 mai 2014

Le plan de menus

Principes de construction


Pour faciliter la tâche dans la construction des menus, je suis plusieurs principes.

1. L'évaluation des besoins
En temps normal, le fond du plan consiste à assurer tous les dîners de la semaine pour 3, un déjeuner léger le dimanche, et quelques déjeuners solo dans la semaine.
Pendant les vacances, où il faut assurer tous les repas, je pioche dans le plan général, je double les entrées ou les plats solo.
L'élaboration du repas complet ne doit pas dépasser 20/30 minutes les soirs de semaine. Les cuissons longues sont réservées aux week-ends.

2. Une attention aux saisons
Je fais de mon mieux pour suivre les saisons dans la conception des menus, par exemple pour éviter de prévoir des plats de tomate en hiver, ou des gratins de fromage l'été. C'est aussi un plaisir pour moi de prévoir le retour d'un légume, d'un ingrédient ou d'un plat dans l'année, comme les asperges au printemps.

3. Un plan mathématique
Mon plan est donc organisé par saison et ne concerne que les dîners. Il prévoit 7 types de plats contenant chacun 4 recettes ou accommodements différents, soit 28 plats différents.
En théorie, je peux donc tourner sur 4 semaines, et je n'utilise le plan que 3 fois par saison.
J'ai composé également des listes complémentaires :
  • entrées
  • plats "solo" pour les déjeuners que je prends à la maison ou les soirs où l'un des adultes est absent
4. Une adaptation nécessaire
Bien sûr, le plan n'est jamais suivi à la lettre. Mais il donne au moins une inspiration de départ quand je sèche complètement, permet de penser à quelques principes diététiques (il y a une catégorie de plats végétariens par exemple) ou de ressusciter quelques recettes.
Chaque semaine, avant de faire les courses, je compare le plan (ou du moins les types de plats), ce qui reste dans le réfrigérateur, le congélateur et les placards, et ce que j'escompte trouver de promotions chez le primeur et le boucher. Je fais les courses désormais avec ma liste en deux parties, ce qui m'autorise à improviser un peu sur place.

Types de plats

Les types de plats ne correspondent pas à des recettes canoniques ou au plan d'un livre de recettes. Ils sont élaborés en fonction de nos préférences.
Ainsi, pour l'hiver :
  • Plat à base de fromage (et crêpes)
  • Plat à base de pâtes
  • Plat mijoté
  • Potage
  • Poisson
  • Viande saisie
  • Plat végétarien
Pour le printemps, j'ai une catégorie "plat gourmand" dans laquelle on trouve nos plats préférés comme le steak-frites.
Au point de vue de la diététique, tous les plats sont prévus avec accompagnement, et je ne m'interdis pas de ruser en inscrivant des plats de pâtes végétariens.
Au début de chaque saison, je révise ce plan en fonction de l'évolution de nos goûts, d'expériences culinaires ou d'envies différentes. Ainsi j'ai inclus dans le plan du printemps une catégorie "Plat nouveau" contenant des plats à essayer trouvés dans un livre de cuisine (pour m'encourager à les explorer), sur internet (où je "tague" facilement), dans un magazine etc.
Les plans et un certain nombre de recettes sont rangés dans un classeur de cuisine, distinct du classeur de maison, et rangé... dans la cuisine.
A titre d'exemple, le plan "hiver 2013" est disponible en téléchargement.

Références

Mon inspiration a été puisée essentiellement dans la méthode FlyLady, étape 8 (notamment le "si c'est lundi, c'est  ravioli", même si l'expérience montre que je ne suis pas aussi rigide), ainsi qu'au gré des conseils de Laurence Einfalt sur le plan de menus.
Deux livres peuvent aussi aider : Avec ce que j'ai dans mon frigo, je fais quoi ce soir ? d'Isabelle Boucry-Moret et S'organiser, c'est facile (chapitre 4) de Stéphanie Bujon et Laurence Einfalt.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire